Menu

Hastane

HASTANE

Sans conteste, l’Empire Hastane représente la nation dominante de Terra. Malgré un important affaiblissement de sa population lors du voyage sur les ailes de Zhel Yen Xuan, ils seraient près de 30 000. Citria, la nouvelle capitale de l’Empire abrite la majorité et ceux-ci se souviennent de leur histoire…

En effet, les années ont passé et l’Empire a recouvré une grande partie de ses forces d’autrefois, non sans peine. La reconstruction fut longue et ardue, mais ils purent utiliser l’énergie que Zhel Yen Xuan avait puisée de l’ancienne citée de Citria pour reconstruire les fondations de ce monde.

Cependant, l’adaptation au Nouveau Monde a fortement influencé le peuple Hastane qui procéda à un retour aux sources afin de préserver l’Empire de son effondrement. Ainsi, les Vertus retrouvèrent toute leur importance au sein de la citée et dans le cœur du peuple, plébéien comme patriciens. Le culte de Lysée grandit en importance et Kordaken devint le premier dieu vénéré en Citria aux côtés des êtres purs : Imeris et Cylia. La philosophie du Zhel s’immisça également dans le culte Hastane jusqu’à devenir une seconde nature pour le peuple qui s’aligna sur ce modèle d’ordre et de paix.

La position centrale de l’Empire dans ce monde améliora fortement son développement économique, diplomatique et culturel. Les marchés de Citria dépassent la dimension commerciale et représentent aussi un lieu d’échange multiculturel et multiracial.

La puissante Légion assure la protection des frontières de l’Empire ainsi que de la citée. Son efficacité, sa détermination et son organisation sans faille ont une réputation bien taillée à travers Terra, si bien que peu de peuples osent s’y frotter. Les Hastanes sont très fiers de leur domination militaire qui dépasse les frontières. En effet, l’Empire assure la stabilité grâce à de nombreux traités politiques et commerciaux.

Sur le plan culturel, le retour aux sources a provoqué une véritable renaissance dans laquelle prend une place importante dans la société Hastane. Que cela soit la musique, le théâtre, la danse, l’écriture, la peinture ou la sculpture, l’influence courtoise est très importante tout comme les valeurs de l’Empire. La beauté, l’amour, le courage et la vertu sont des thèmes prépondérants dans la culture Hastane et modèlent chaque citoyen dès sa plus tendre enfance.

La puissance de l’Empire est la grande fierté du peuple Hastane et tous, sans exception, seraient prêts à donner leur vie pour celui-ci. Le rêve d’un royaume de paix et justice s’étendant d’un bout à l’autre des landes de Terra anime le cœur de tous les citoyens, peu importe leur classe sociale.

ORGANISATION

Le passage vers le Nouveau Monde bouleversa grandement l’Empire à ses débuts, mais rapidement, les choses revinrent dans l’ordre et l’ancien système fut appliqué. Trois grandes classes sociales dominent la société : les Plébéiens, les Patriciens et les Nobles.

Plébéiens

Ils sont le bas-peuple de Citria. Ils s’efforcent de suivre les coutumes et la religion officielle, cependant en l’absence de réel pouvoir, ils subissent la loi du royaume sous la protection des patriciens. Plusieurs d’entre eux vouent une admiration aux patriciens et à la noblesse, espérant acquérir un jour ce titre. Cependant, l’autre partie jalouse les patriciens… Ceux-là n’apprécient pas la pitié à leur égard, mais tolèrent l’autorité des praticiens qui les protègent et leur offrent de meilleures conditions de vie.

Les Plébéiens font entièrement confiance à la famille impériale ; un de leurs vœux les plus chers étant de pouvoir leur parler directement. La famille impériale reste pourtant inaccessible aux plébéiens en dehors des grandes cérémonies impériales, à moins que celui-ci ait fait de grands actes, souvent précurseurs de son ascension en tant que patriciens. Pour un Plébéien, voir l’Empereur une fois suffit à remplir sa vie entière de joie et de fierté ; il ne manquera pas de l’évoquer à tous durant de nombreuses années, ainsi qu’à ses enfants.

La majorité de la population de l’Empire se compose de plébéiens « normaux », mais parmi eux se trouvent deux classes sociales à part : les gitans et les hors-la-loi. Cette portion minoritaire de la population – en particulier les hors-la-loi – a pourtant une importance considérable dans la vie de Citria.

Gitans

Ce sont des hommes du voyage voués à rester plébéiens. Ils ont leurs coutumes propres et une réputation assez mauvaise, pour la plupart. Bien qu’assez pauvre, leur débrouillardise leur permet de s’en sortir. En effet, ils gagnent leur vie grâce aux divertissements qu’ils proposent aux plébéiens. Ces adeptes des spectacles de rues, arts divinatoires et autres rituels superstitieux vivent également de la générosité ainsi que de quelques procédés plus ou moins honnêtes.
Leurs campements, pratiquement permanents, se trouvent aux alentours de Citria. Ils peuvent s’y retrouver sans craindre la présence de garde, ces derniers préfèrent les laisser tranquilles à cet endroit afin de les isoler du reste de la ville, ainsi que pour leur sécurité personnelle. Sinon, ils vivent également dans le bas quartier de la cité, espérant pouvoir y trouver de quoi survivre.
Les Gitans ont souvent un air fier malgré leur statut, pensant qu’ils valent mieux que ce que le peuple pense d’eux et qu’eux seuls sont vraiment libres.

Hors la loi

Il s’agit de la lie de Citria. La plupart des petits malandrins opèrent en dehors du territoire Hastane, tentant de ne pas commettre un acte trop grave afin de ne pas faire jouer les règles d’extraditions diplomatiques. Certains, par contre, opèrent dans les bas quartiers de Citria, espérant éviter les gardes de la Légion. Gare à eux s’ils se font prendre. Une minorité arrive à s’élever dans ce milieu s’entourant d’un semblant de légalité et de bonne réputation. Ils sont voués à rester plébéiens.

Patriciens

Citoyens Hastanes, ils ont été élevés à ce statut supérieur, car ils font preuve de grande qualité. Bien qu’on puisse les comparer à la bourgeoisie, il ne s’agit que d’apparence, car aucun patricien n’oppressera un plébéien. Sa tâche consiste à élever ces derniers à leur niveau afin que la Société s’élève vers la perfection selon la vision Hastane. Ces personnes influentes appliquent les mœurs et coutumes traditionnelles sans quoi ils risqueraient d’être déchus de leur droit et/ou titre. Ce sont eux ou leur famille qui participent à l’exécutif de l’empire, à l’élaboration des lois, etc. Ils se doivent d’être l’exemple de l’archétype Hastane traditionnel et jouissent en contrepartie de divers avantages (accès aux bals impériaux, places réservées aux spectacles, côtoyer ou participer au cercle du pouvoir, etc..).

Nobles

La noblesse n’est pas héréditaire dans le royaume Hastane, seules la Couronne et la famille impériale le sont. Tout titre de Noblesse est donc lié à la Couronne qui élève le patricien à cette dignité. Tout comme les Patriciens sont des exemples des valeurs du Lysée et de loyauté envers la Couronne, la noblesse est exemplaire vis-à-vis des patriciens, incarnant et représentant la fine fleur de L’Empire et de ses valeurs sociales et théologiques.
Les valeurs vertueuses Lyséennes sont donc profondément présentes chez cette élite de la nation, dont la loyauté est indéfectible, et les qualités nombreuses. La Couronne régnant de droit divin, cela clarifie la légitimité des chevaliers et seigneurs nommés et cela laisse peu de place à l’usurpation ou la médiocrité. Les Seigneurs de l’Empire ont une grande influence sur le peuple Hastane et s’occupent de divers domaines de la vie de la citée ainsi que des terres qui leur sont distribuées.

ARMÉE

Si chaque armée Hastane a ses propres objectifs et pouvoirs, elles partagent une base hiérarchique commune jusqu’au légionnaire vétéran. Après quoi, l’homme ayant fait ses preuves continuera dans la Légion afin de gérer Citria, les frontières de l’Empire ainsi que la protection des officiels et de la famille impériale. À la tête de l’armée se trouve le Légat de l’Empire, secondé par le Tribun de la légion.

La légion

La légion est la grande force de l’armée de Citria, sa vocation est la protection du peuple et de l’Empire, elle a donc le pouvoir d’imposer les lois dans la cité. Un légionnaire est dévoué à sa patrie, il fera tout pour celle-ci ; à l’inverse, renier son serment le déshonorerait devant son peuple et provoquerait son bannissement. C’est pourquoi un légionnaire n’hésitera pas à se sacrifier s’il est persuadé des conséquences bénéfiques de son acte.

La légion est aussi un lien avec le peuple, les légionnaires qui ne sont plus en service redeviennent de simples citoyens à l’écoute du peuple. Depuis que la Garde Prétorienne fut dissoute, la légion comble leurs devoirs de protection de la couronne Impériale.

RELIGION

Les valeurs du Lysée, la philosophie du Zhel et le culte des Vertus sont omniprésents à travers le peuple Hastane. Tous le connaissent et le respectent et peu nombreux sont ceux qui n’y adhèrent pas dès leur plus tendre enfance. Le clergé Hastane se charge du respect de cette religion d’état à travers les deux corps qui en font partie : l’ordre monastique et l’ordre templier protecteur.

POLITIQUE

L’Empereur règne sagement sur le royaume avec les conseils du Haut Conseil Impérial. Ce dernier regroupe les hauts dirigeants des sphères de la cité : la Légion, l’Économie, la Diplomatie et le Clergé. Les Vertus ont retrouvé toute leur importance et la droiture de la philosophie du Zhel est au centre de la vie de tous les Hastanes, au même titre que la religion. Au niveau de la loi, les Hastanes appliquent une forme de protectorat, toujours dans l’optique d’un royaume s’étendant sur tout Terra, puisque leur système est selon eux le meilleur. Ainsi, les lois des autres royaumes ne s’appliquent pas chez eux et un criminel d’un autre royaume ne le sera pas en territoire Hastane. Pour ce qui est des relations, la diplomatie repose principalement sur les alliances et les liens tissés avec les autres races. Ils prennent soin de leur image tout en préservant une apparence forte. De nombreux traités avec différents peuples assurent la stabilité de ces relations.

PHYSIQUE

N’étant toutefois pas des humains tels que nous les connaissons, les Hastanes nous ressemblent beaucoup sur le plan physique. De taille moyenne, ils sont de bonne constitution pour la plupart parmi les plébéiens. Chez les patriciens, par contre, une bonne forme physique est nécessaire et leur formation dans la Légion s’en assure. Un Hastane de grande beauté et très charismatique saura s’élever dans la société Hastane. L’art oratoire est de plus en plus encouragé et ceux qui savent se démarquer restent peu de temps plébéiens. La qualité de vie dans la ville haute permet à sa population de vivre assez longtemps, contrairement à la basse ville où les maladies sont fréquentes. Depuis la construction de thermes dans la cité, les Hastanes ont pris l’habitude de s’y rencontrer pour prendre un bain, débattre ou aborder un peu de philosophie. Tout ceci a grandement contribué à l’hygiène de la cité.

COUTUMES

Le peuple Hastane possède de nombreuses coutumes, certaines sont liées à la religion, mais la plupart sont dans leurs mœurs. Si certaines traditions ont été oubliées par le passé, l’Empereur se fait un devoir de faire renaître leur longue et riche histoire afin que le patrimoine Hastane reluise. Voilà pourquoi l’amour courtois, les joutes et les duels sont redevenus à la mode partout à travers l’Empire. Dans le calendrier Hastane, plusieurs journées sont consacrées aux dieux et la fête de l’Empereur est un jour très particulier partout à travers l’Empire. C’est l’amuseur Impérial qui annonce l’ouverture et la fermeture des différents événements, en particulier des jeux du colisée très aimés du peuple Hastane.

ROLE PLAY

Les Hastanes sont fiers, orgueilleux, directs et honorables. Un Hastane tentera de projeter une bonne image de sa personne et restera toujours galant et franc. La religion a pour eux une grande importance et les Vertus sont au centre de leur vie, elle leur permet de bien vivre et peut-être, s’ils les suivent assidûment, leur permettre de devenir Patriciens, l’élite du peuple Hastane. Les Hastanes respectent leur peuple et n’agiront jamais contre leur race, mais ils peuvent agir dans leur propre optique de ce qui serait bien pour leur peuple. Les Hastanes, souvent sérieux, sont de nature calme et réfléchie, mais directe et imposante, extravagante et presque vaniteuse. Ils acceptent presque toutes les races parmi eux, malgré les différents et les différences, se voyant comme les protecteurs de Terra.

ATTRIBUTS

Force: 90

Dextérité: 95

Intelligence: 90

Constitution: 90

Sagesse: 95

LANGAGE

Bonjour: Avé
Au Revoir: Veius
Merci: Benil
Positif: Esta
Négatif: Cestes
Ami: Lans

VILLE

Citria

VALEURS

Respectueux
Honorable
Généreux
Loyal
Galant
Beau-Parleur
Militarisme
Bravoure
Traditionnel
Le sens de l’évolution

RELATIONS

Daelwenas  – Bonne
Drakans  – Neutre
Gorlaks  – Mauvaise
Kardars  – Bonne
Kheijans  – Bonne
Mortanyss  – Mauvaise
Nalkiris  – Bonne
Nargoliths  – Neutre / Mauvaise
Nébulix  – Neutre / Bonne

EXEMPLES DE NOM

Homme

Aland, Alfred, Angus, Argus, Arlen, Benjamin, Brandeis, Carl, Cecil, Cedric, Christian, Corbin, Darrel, Davis, Dominic, Donovan, Edward, Edwin, Evan, Richard, Rufus, Sorgan, Tomas, Tristan, Vincent, William

Femme

Armande, Aelina, Aldea, Alexandra, Alicia, Araceli, Audreya, Calista, Casta, Cathy, Celina, Jinny, Julia, Kamaria, Maria, Melosa, Moriah, Nalini, Rhyssa, Rosalia, Roxanne, Sarena, Shana, Shira, Roberte, Ursula, Vanya